[JDrama] Atashinchi no Danshi

Publié le par empire records

http://storage.canalblog.com/78/67/605661/41400207.jpg

 

Titre original : Atashinchi no Danshi

Titre : My boys

Année : 2009

Nombre d'épisode : 11

Personnages / Acteurs :

Mineta Chisato : Horikita Maki

Okura Fuu : Kaname Jun

OKura Takeru : Okada Yoshinori

Okura Sho : Mukai Osamu

Okura Masaru : Yamamoto Yusuke

Okura Satoru : Seto Koji

Majima Heiji : Nagayama Kento

Inoue Rosemary : Eguchi Noriko

 

Résumé :

 

Chisato est une jeune fille qui vit dans la rue à cause des dettes de son père, sa mère est morte quand elle était jeune. Un jour elle rencontre Okura Shinzo un homme riche à la tête d'une entreprise de jouet et issu d'une ancienne famille. Il a adopté 6 garçons dans l'espoir que l'un d'entre eux puisse lui succéder. Cependant, ces 6 garçons ont tous d'étranges personnalités et ils sont loin d'être une famille. Shinzo promet alors à Chisato d'effacer toutes les dettes de son  père si elle accepte d'être sa femme et de devenir alors la mère de ses fils. Mais Shinzo meurt et Chisato doit tenir sa promesse et habiter sous le même toit que ses garçons.

 

 

Commentaire :

 

Un Jdrama par excellence c'est à dire qu'il faut oublié tout coté réaliste de l'histoire, des personnages ....

Au début je suis restée perplexe, une sans abri, un faux mariage, des beaux fils aussi âgés qu'elle et haut en couleur, des amis du net café tout aussi loufoque que l'employé de maison des Okura. C'est vra,i il est rare que les dramas (surtout le japonais) soit encré dans la réalité mais là j'avais peur que cela soit trop pour moi. En fait après les premiers épisodes on arrive à s'attacher à ses garçons et leur histoire : Fuu, véritable héritier mais qui a cherché l'approbation de son père toute sa vie, Takeru vrai dur au coeur tendre, Sho sarcastique à souhait mais qui cache un lourd secret, Masaru et sa peur des femmes, Satoru et son impossibilité de sortir de sa chambre et Akira surdoué qui pense ne pas avoir d'émotion. ON s'attache aussi à Chisato qui essaie de tenir sa promesse aussi dure qu'elle soit sans pour autant oublier ceux qui était là dès le début.

On prone à coté de toute cette ectravagance des valeurs comme la famille, l'amitié qui doivent être au dessus de l'argent puisque normalement ces sont des choses qui ne s'achètent pas même si on en a beaucoup.

Ma mention spéciale ira ... ça va être dur de choisir parce que pour plusieurs raisons ils sont mes mentions spéciales alors ... mes mentions spéciales sont :

- Yamamoto Yusuke qui je doit l'avouer, il ne l'est devenu qu'après l'avoir vu dans d'autre rôle, j'ai trouvé qu'en fait il était tout aussi excellent dans celui-ci. Au point d'avoir cru au début  que jamais je ne pourrais le voir dans un rôle sérieux sans penser à celui qu'il tiens dans Atashinchi no Danshi et il a réussi, donc mention spéciale.

 - Mukai Osamu, autant dans mei chan no shitsuji il était passé inaperçu d'ailleurs je n'ai d'abord pas cru que c'était lui autant ici j'ai trouvé qu'il brillait peut être est-ce dû à son personnage sans doute le plus abouti de tous mais aussi au fait que le sarcasme lui va bien.

J'aime beaucoup Horikita Maki en tant qu'actrice il faut dire qu'elle tourne énormément donc pour tous les fans de drama ou même de cinéma japonais elle est incontournable mais elle le mérite. Je dois avouer que je l'ai apprécié dans celui-ci mais j'en attendais peut être plus  sans doute un second visionnage m'aiderais à l'estimer un peu plus.

En clair, Atashinchi no Danshi, malgré son coté un peu bizarre, est un drama digne d'intérêt.

 

 

Guide des épîsodes :

 

épisode 1 :

épisode 2 :

épisode 3 :

épisode 4 :

épisode 5 :

épisode 6 :

épisode 7 :

épisode 8 :

épisode 9 :

épisode 10 :

épisode 11 :

 

A noter :

 

 - Le producteur, le réalisateur et le scénariste d'Atashinchi no Danshi sont  aussi les créateurs du drama  Hanazakari no Kimitachi e en 2007.

 - L'opening "Infinity" est chanté par Girl Next Door.

 

 

Publié dans Drama

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article